La Belle au Bois

Le bois dormant
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff

Aller en bas 
AuteurMessage
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Mer 22 Nov - 0:17

Etape 1: Cercle des Poètes

Gem rentra chez sa soeur... Elle avait enfin reçu une lettre, et rien que d'avoir de ses nouvelles, lui embaumait le coeur...
Au moins elle était en vie, cette guerre n'aura pas eu sa peau...


Elle n'en savait pas plus, sauf que Béziers lui avait enlevé pour un temps les deux êtres les plus chers à son coeur, son Père, " Le Wulfen", et sa didounette en sucre, "Cal" ...
Sa lettre était brêve, pas beaucoup de détails, sauf que pour eux ça en était fini, mais comment ne pas reconnaître la plume d'une Calembredaine passant devant vos yeux...

Sa lettre était toujours présente dans sa main, et décida ce soir de passer par sa demeure, le cercle des poètes...

Jeux de joutes verbales, qu'elles avaient l'habitude de jouer depuis qu'elles se connaissaient...
Inévitablement, arrivée dans la demeure, elle aperçut des têtes connues, mais aussi des nouveaux, qui surement, avait du passer devant la porte, et n'avaient pu résister, à se laisser emporter par la féerie de la poésie...

Elle alluma le feu, mettant soigneusement de nouvelles bûches dans l'âtre, les laissant crépiter, puis entendant une jeune demoiselle réciter s'approcha pour prendre la relève...


Qu'un archange ose enfin toutes les douces fantaisies
Brave tous les nuages impérieux, couvert d'un peignoir
S'allume, aux portes du ciel, des enfers de mes bougies
Et t'apporte, les mots de mon sang, coupés au rasoir


Elle alla déposa quelques verres sur la petite table basse ainsi qu'une fiole de Porto... Sa soeur aimait quand ses invités étaient bien servis et reçus...
Puis alla s'assoire sur un des coussins qui jonchaient le sol, au pied du feu, et noya son regard dans les flammes du brasier, pensant très fort à sa Ruff, Calembredaine de son surnom sauvagé, laissant la parole sur les mots suivants:


Vengeance, endurance, supporter, espérer...

[HRP]

Je remercie tous les nouveaux visages qui cotoyent aujourd'hui le cercle des poètes...
N'oubliez pas que ceci est tout de même un lieu RP et non de flood
Regardez si vous le désirez, le premier post en première page, vous y verrez une description de l'endroit, faite par l'hôte de cette maison, Dame Rufuzz, dite Calembredaine...
Inspirez vous, mais faites nous un plaisir ainsi qu'à vous, faites du RP....
Il est plus facile de vous connaître, lorsque vous parlez de vous, il est plus facile de se créer des amitiés, lorsque nous connaissons les différentes personnes avec qui nous discuttons...
Merci

[/HRP]

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:42

Gem

Depuis que sa sœur était revenue à Valence, Gem n’avait pas encore eu l’occasion de la voir seule.
Elle était arrivée juste à temps pour la fête donnée à Clérieu, puis toute cette agitation à Valence n’avait pas été leur complice à toutes les deux… Du moins à Gem…
Plus elle y repensait, et plus elle se demandait si Calembredaine n’était pas contente tout compte fait de ne pas être nez à nez avec elle, entre 4 yeux…

Et pourtant Gem se devait la voir, d’être seule face à elle, de comprendre… Quelque chose clochait…
D’habitude elles osaient tout se dire… Qu’il est si loin ce temps là… Comme si une cassure était là, à ses pieds, dont les jours passant, élargissaient encore un peu plus le ravin qui les séparait…

Plus elle approchait de la maison de sa sœur, et plus sa gorge se serrait, retraçant les dernières images qu’elle avait d’elle, comme un flash percutant…
Ce traître qui les avaient tous emportés dans son sillon… Toutes ces choses qu’elle avait avec le temps refoulés en elle…
Puis cette inquiétude n’ayant pas de nouvelles, ne sachant pas où elle était… Ce manque d’elle qu’elle ressentait si souvent…
Personne à qui en parler vraiment…
Cette peur la sachant au milieu du champ de bataille de Béziers… La voir revenir dans cet état…
Les sourires d’antan, chantant des airs d’opéra en taverne…
Tellement d’image dans le désordre… De confusions…Et ce poids énorme de savoir qu’elle cache quelque chose… qu’elle ne lui fait pas confiance assez au point de ne pas lui en parler…
Personne ne lui faisait confiance de toute façon, tout le monde évitait le sujet… cherchant à la protéger, la rassurer… Mais cela la détruisait…

Elle courut et s’arrêta net devant sa porte… Elle ferma les yeux tout en déposant sa main contre le bois… Respirer… Il lui fallait respirer…

Elle pénétra à l’intérieur, seul le bruit du feu crépitant arrivait à ses oreilles…
Elle vit sa sœur dans le salon… s’approcha… un peu… juste un pas…


Je me suis permise d’entrer… L’habitude sans doute…Que tu ne sois pas là…
Je ne te dérange pas ?... J’aurais voulu te parler… Enfin si tu le sens bien sûr…


Son cœur battait, déchirant sa poitrine… Envie de la serrer, de l’engueuler, de la frapper… Gem ne savait plus… Espérant qu’elle ne lui refuse pas cela aujourd’hui… Elle aurait pu en arriver à la supplier…

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:43

Rufuzz

Calembredaine regardait le feu, quise battait un peu pour survivre sans le bois qu'elle tardait à lui donné. La porte s'ouvre, après une interruption muette contre son battant Elle entends des pas derière elle vaguement, timidement. Sans se retourner elle sais que c'est sa soeur. Elle le sens. Comment expliquer au monde comment ses deux êtres étaient liée.... Impossible.

Je me suis permise d’entrer… L’habitude sans doute…Que tu ne sois pas là…
Je ne te dérange pas ?... J’aurais voulu te parler… Enfin si tu le sens bien sûr…


Tu sais c'est toujours ouvert ici.

Soudain elle semblait réfléchir. Sur le visage de Gem une interrogation sourde. Réelle et palpable. Calembredaine avanca jusqu'à la porte et la ferma a clé, qui grinçat, n'ayant jamais servi. Ensuite elle prit sa soeur dans ses bras. Elle savait qu'après qu'elle aurait posé ses questions, il n'en serait plus question.

Je t'en pries... dit elle en lui indiquant un fauteuil et les bisuits qui part son désoeuvrement et son manques de sommeil en ses jours dernier, faisait mine de bysance.

Elle va s'asseoir en face d'elle, le coeur en berne. La dernièrefois qu'elle ont été ici a deux, le gris gisait dans se même fauteuil... Brisant leurs liens. Ou les amochant fortement tout du moins.

Je savais que tu viendrais me trouver tu sais... Tôt ou tard.

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:43

Gem

Calembredaine se leva, et ferma la porte… juste elles deux… Rien d’autre ni personne… Elle prit Gem dans ses bras, et c’est comme si tout l’impact d’amour entre elles deux la traversait… ou bien l’impact de toute la sévérité qui allait se déverser…
Peut-être juste un réconfort avant de tomber…

Elle lui indiqua un des fauteuils… le même trouble en elle… la crainte de ce qui se passerait ce soir, et pourtant Gem ne ferait pas demi tour… Elle partirait avec son cœur délivré… fracassé peut-être… et avec tout ce qu’elle était venue chercher…


L’inévitable…

Je savais que tu viendrais me trouver tu sais... Tôt ou tard.

C’est la seule chose dont Gem était sûre et intiment persuadée… Qu’elle lui ferait face un jour… C’est l’unique chose dont elle était sûre et rien d’autre…
C’est fou comme ce bête détail peut vous rassurer… Au moins tous leurs instincts face à leurs liens ne s’était pas totalement évaporés…
»Pas encore … » pensa Gem…


Elle voulu s’assoire et en regardant la lueur du faible feu, elle mit tout d’abord une ou deux bûches dans l’âtre… Juste un peu plus de lumière… La voir… Plus de détours pour une fois…
La lueur prit de l’essor et se déversa sur le visage de Calembredaine, lui montrant ses traits fatigués… des cernes… depuis combien de temps ne dormait-elle plus ?
Tant de choses passait sur le visage de sa sœur, et dont Gem n’en comprenait pas le sens… Elle avait beau essayé… Mais n’y arrivait pas… ou se le refusait…


Mon dieu, je me suis passée en boucle sur le long du chemin, tout ce dont je veux te parler… et maintenant que je suis devant toi… Je ne sais par où commencer…

Elle ne voulait pas la quitter des yeux… non… l’emprisonner… voir toutes ces émotions que sa sœur n’auraient plus su lui cacher… Lui faisait-elle confiance ?

On a fait tellement de choses ensemble… tellement de routes…
Tu te souviens ? Tellement de bêtises aussi… Tellement de rires…
Et cela me parait si loin maintenant… que… que des fois je me demande si ça s’est réellement passé… Je me demande si j’en ai pas rêvé plutôt…
Puis… Cette cassure… Cette chasse à l’homme… Tout à dégringoler…


Les images revenaient à la surface, de cette sœur en colère, révoltée, perdue, s’enfuyant de Valence… Et l’instant où celle-ci appela Père…
IL était là… Elle l’avait retrouvé… Comme si c’était si capital à ses yeux…
Le premier pas de la douleur était jeté, comme un vulgaire dé, dans une partie de jeu où le seul ennemi qui sera devant nous c’est les enfers… On le sait… ELLE le sait… et elle y court…


Pourquoi l’avoir voulu a tout prix ?

Gem n’avait pas besoin de préciser… Calembredaine comprenait… la devinait… Son regard ne la trompait pas…

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:44

Rufuzz

Elles se regardent longuement, Calembredaine l'observe mettre des bûches dans le feu, elles ont beau être solide, elle prennent feu avec une facilité qui la déconcerte. Calembredaine était éreintée, ne trouvant que peux le sommeil. Et Gem qui la regardait comme si elle n'était pas réellement la... Juste une improbable variation. Elle parle et déja Calembredaine a froid au coeur. Le question qui la tourmente tant, tombe comme un couperet.

Pourquoi l’avoir voulu a tout prix ?

Calembredaine prends une longue inspiration, qui s'exprime de manière hachée, ses yeux partent soudain dans le flou... Elle se détache un peu d'elle, ne voulant pas ressentir cette souffrance... Cette fichue souffrance qui la poursuivait, ou qu'elle aille. Lentement elle se mit a parler.

Tu sais, cet homme... Tu le haissait. Père le haissait... Moi ... Moi c'était devenu le seul but a atteindre...

... Improbable châtiment que je ne pouvait rendre....mais jele devait tellement... Je le haissait pour tout ce qu'il était. Une bête sauvage assoifé de sang...du sang de la vengeance, au sang de l'agneau innocent qui doucement passe...

Je suis un loup. Sans le savoir il en était déja un. Je me haissait a travers lui. .... Il était tellement comme moi que quand j'ai su... Je le haissait encore plus. Toute ma haine a exploser en même temps. Si Dominique a trouver mon sang amer... Je me suis abreuvée du siens...


son air change, imperceptiblement dévoilant tout le dégout, que provoque un plaisir interdit.

Je voulais sa mort. Je voulais son sang. Je voulais qu'il me tue et que nous ne formions plus qu'un amas sans vie. La seule forme que nous méritions vraiment. Que je méritait vraiment.

Elle avait prononcer ses dernières paroles ne sachant toujours pas si sa soeur comprendrait.

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:45

Gem

Gem la regarde toujours intensément… comme une envie d’être en elle pour une fois… Mieux la comprendre… Mieux comprendre pourquoi tout ça à eux…
Comme une ultime révérence face à la vérité et au châtiment…

Elle aurait voulu hurler son ras le bol de tourner en rond… Toutes ces heures, ces journées à retourner ce problème de long en large… Chercher l’explication… Lui fallait toujours une explication…

Marre d’entendre tout le monde lui dire que tout allait bien… Que c’était normal… Que Ruff était différente, que c’était normal qu’elle court dans tous les sens, que c’était pour son bien… Que cela la rendait heureuse…
Mais étaient-ils tous aveugles ?... Ne voyaient-ils pas tous qu’elle souffrait… Toujours un peu plus…
Ne voyaient-ils pas, qu’à chaque retour, c’était toujours un peu plus affaiblie qu’elle était… Toujours dans un état un peu plus lamentable ?

Ou bien… Ne la croyaient-ils pas capable de supporter cette vérité… Au point de lui faire croire à ne vie rose ?
Marre de se faire tourner en bouteille… Marre d’être exclue de cette vérité qui bouffe la vie, au point qu’elle n’ose plus en parler à personne que sa sœur lui manque, qu’elle est en colère après elle… Sa sœur est devenu son sujet de discours si particulier, qu’elle ne partage plus avec personne… Qu’elle garde pour elle seule…
Qui encore arrivait à la comprendre… A les comprendre…


Sa sœur lui répondit, calmement, avec ce détachement imperceptible et pourtant si violent… auto protection… Mais de qui… d’elle-même ?... de Gem ?... des autres ?
Les mots traversaient la pièce, comme si ils se noyaient dans le silence, comme si ils voulaient disparaître au même moment que d’être dit…


L’évidence

Gem prit conscience de l’état réel de sa sœur… Cette soif de sang qu’elles avaient tenu si longtemps éloignée… Pas besoin de mots supplémentaires… Dominique…
Elle avait vu tellement de choses ces jours là… Période si noire… avec cette délivrance… on y croit et pourtant ce n’est qu’un mirage…
Gem avait toujours voulu se refuser cette évidence… que le destin la rattraperait tôt ou tard… Tellement refusé qu’elle n’y croyait plus…
Et là… tout vous tape à la figure… Elle avait donc elle aussi…


Ces poings se refermaient… ses tempes se bousculaient… elle aurait du crier, pleurer…mais elle resta là, immobile… sentant juste la pression vous monter au nez, vous secouer si fort que vous sentez le naufrage… la tempête… la falaise inévitable…
Elle respira lentement… Pas de larmes… Non… Pas maintenant…
Elle sentait que ce n’était qu’un début… Pas craquer maintenant… Aller jusqu’au bout….


Puis une parole lui revint en mémoire, comme si cette tempête avait décidé de jouer au boomerang…

Tu le haïssais. Père le haïssait... Moi ... Moi c'était devenu le seul but a atteindre

Tu veux dire que c’est nous… Que c’est Père… Que c’est moi qui te rendons ainsi…
C’est nous qui te plongeons dans cette souffrance ? Que c’est nous qui te poussons à tout ça ?... Mon dieu…


Gem baissa pour la première fois les yeux… Comment aurait-elle pu la regarder… Comment pouvait-elle accepter tout ça… Vivre avec par la suite…
Et le cauchemar ne faisait que commencer… On en était qu'au début de cette nuit épaisse...

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:45

Rufuzz

Elle regardait le visage de Gem qui tournait au pâle au fur et a mesure....
Son but n'était pas de lui causé de la peine...


est ce donc nous, Père..., moi... qui te poussont dans cet état Là... qui te poussont a cette souffrance

Non surtout, je t'en prie, ne crois pas ça. Les seuls instants de bonheur, je vous les dois. Ce n'est pas vous le problème de cette histoire, c'est moi. Encore maintenant je te fais souffrir, je le sais. Pourtant je sais que ca ne s'arrêtra jamais. ma nature n'est pas la tienne... Elle n'est même pas celle de père. Je ne vous mérite pas.

Elle réfléchi quelques instant, mesurant la nature de son trouble, mesurant l'effroi qu'elle lui avait causé à l'instant.

Vous n'y êtes pour rien. Toi moins que n'importe qui d'autres.

Elle songeait à toute cette douceur mise en péril, à son âme qui s'évadait doucement, mais surement, à cet impression toujours plus vive d'être ce monstre ambivalent. Cette chose sous ajecente...

Il y a toujours une chasse, toujours une vengeance, toujours une haine qui couve. Mais ce n'est pas la votre. c'est la mienne. Ce n'est pas a vous qu'elle s'adresse. Ce n'est pas sur vous qu'elle est dirigée. C'est sur moi. Je suis la haine... L'épine sous le pied d'Aristote. Elle transpire tellement de ma chair qu'elle en devient une entité entière. Quittes a tout détruire... Tout cet amour que vous me jettez dessus... Je ne vous laisserai pas payé pour moi ... de quelquonque manière.

Se sentant vile, dénuée de tout scrupule...Mais étrangement libérée par ses paroles... Fallait il que cette lune se lève, fallait il qu'elle vienne maintenant... Elle avait craché son venin...plus rien ne serait jamais comme avant.

Ne t'en veux pas. Tu ne nous éloignerais que d'avantage. Tu n'es pas responsable de moi... Chacun à ses erreurs a payé.

Calembredaine souffrait, une douleur physique que lui infligeait cette plaie morale. Mais que devrais elle faire...

Tu ne sais pas tout de moi. Je suis pire encore que ce que tu peux t'imaginer.

Ne pas, ne surtout pas l'épargner...Son amour finirais par la blesser, ou pire, a tropvouloir la protéger, tous, ce mettraient a coup sur dans des situations terrifiante.

Les visage de ceux qu'elle aimait tellement lui tournaient devant le visage, tous en commun se si doux regard, cette compréhension qu'elle savait tronquée de l'essentiel. Calembredaine sait ce qu'elle est. Et cette personne la n'avait aucune place dans leurs affections... "Pourquoi suis je née sous cette étoile noire ? pourquoi avoir pris la vie de ma mère ...Ciel, je ne cause jamais autre chose que le tourment."

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:46

Gem

Gem sentait le désespoir… comme une odeur qui vous colle à la peau et qui ne vous quitte plus… Ce sentiment qui l’emportait si souvent… Qu’elle cachait aussi honteusement…
Les mots défilaient et elle essayait d’en oublier aucun, tels des coups de poignard portés sur un corps qui ne se débat pas… elle encaissait… se demandant si le dernier serait fatal…

La colère et la rage pourtant commençaient à la gagner… ou du moins une violente révolte face à tout cela… face à elle… sa sœur… Tant de choses qu’elle supportait de moins en moins… Pourquoi donc en être arrivée jusque là… Pourquoi ne s’être pas dit ces choses bien plus tôt… Elle avait fui Calembredaine si longtemps… Ne voulant s’affronter aux évènements… C’est peut-être elle tout bonnement qu’elle ne voulait affronter…


La colère

Tu sais les souffrances font parties de la vie.. On ne peut pas toujours les éviter, on ne doit pas d’ailleurs…
C’est pas toi le problème de cette famille… On est tous le problème de cette famille…
J’espère qu’un jour tu accepteras cette différence…
On essaye tous de ne pas se faire souffrir… de se protéger contre vents et marées… C’est louable certes, mais des fois j’ai l’impression qu’on en souffre encore plus…
Faudrait peut-être tous qu’on arrête de penser pour les autres… et crois moi… Moi la première…


Elle parlait d’un ton plus qu’emballer, percevant les images que sa sœur lui décrivait… Retracer cette histoire qu’était la sienne… à sa façon… avec ses mots… ses images…

L’amour qu’on te donne… tu ne le mérites pas ?
Comment veux tu qu’on parvienne à accepter ce que tu es si toi déjà tu ne le fais pas… Pourquoi nous demander de ne pas nous révolter, alors que toi tu ne fais que çà ? Pourquoi voudrais tu nous demander de ne pas vouloir te protéger, alors que tu n’as de cesse à le faire sur nous tous ?
Comment oserais tu nous demander de ne pas t’aimer alors que toi tu le permets vis-à-vis de nous tous ?


Gem accrochait ses doigts dans les accoudoirs du fauteuil… comme si s’en était devenu une nécessité… un carcan auquel se raccrocher… éperdument sans doute…
Les dernières paroles de Calembredaine résonnaient encore dans son esprit, comme le marteau de la forge, percutant sans cesse le fer afin qu’il prenne forme…
Tambourin contre ses tempes pour une oraison vouées aux sentiments…


Tu ne sais pas tout de moi. Je suis pire encore que ce que tu peux t'imaginer.

Elle fixait sa sœur… sans trop savoir si c’est l’anxiété qui guidait son regard… ou la tristesse d’une autre mauvaise nouvelle… ou la rage qui allait encore gagner du terrain en elle…

Tout doit être dit aujourd’hui… Ou alors tu à jamais…
Il faut que je sache… Je veux retrouver ma sérénité face à toi…
Et non continuer de la sorte à te fuir, ou à t’en vouloir, ou à te pleurer…
Il faut que je sache… Je n’en peux plus de tout ce poids qui se traîne comme la plèbe qui souffre continuellement…

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:47

Rufuzz

Elle voulait tout savoir... Elle voulait, quelques part, se libéré.
Calembredaine du réfléchir, la confiance, ellel'avait, l'amour necessaire aussi.Mais comme avec son père, se sentimentdetout brisés sur son passage ne cedait pas. Les mur qu'elle s'imposait à elle même était trop sévère. Oui elle avait songé a lui mentir. Oui elle avait fini par n'avoir aucune intention de le lui dire.
Mais c'était reculer pour mieux sauté, elle le savait bien. La lune montait. Quart luisant de pâle dans le ciel. Comme son père ne voulait la renier, elle ne pouvait se renier elle même.
Elle jeta une nouvelle bûche dans le feu, mouvement d'humeur, presque regretter avant de la regarder à nouveau. Gem était en colère. Sa voix le laissait à peine présager. "je veux retrouver ma sérénité face a toi...." avait elle dit, sans savoir que cela avait quelques chose de terriblement naif. Quelques chose qui l'a blessait d'avantage que son sermon. Encore une fois, avant de de ne plus en pouvoir, elle était décider à raconter son histoire, en essayant de ne pas la revivre.


J'ai mordu, ca tu le sais. Après avoirquitter foyer, famille, mari...Je suis partie... J'ai vécuquelques temps dans une sérénitéproche de la méditation, insouciante, fermée a ce que j'avais fait...mes pas m'on conduite par hasard a Bézier....Ou, jele craint, ils étaient plus que nécessaire. A peine ais je vu leur forêt, que j'entendais des cris... C'était Wiatt. Elle était en danger. Donc je me suis interposée. Je l'ai sortie de se guépier, et déja en moi je ne sentait plus cette envie...De resté seule.

Jusque là, Calembredaine, elle le savait, n'avais rien fait de répréhensible, sauvé la vie d'une amie, même au péril de la sienne propre, avait toujours été dans son tempérament. Gem le savait. Cela allait devenir plus compliquer.

Dans les fourrés, j'ai surveillé le camps de se qui devait être plus tard un guerre... Un visage, m'était familié. J'ai chercher des information, restant furtive comme une ombre. écoutant.... Plus tard, après avoir juré a Wiatt de la protéger, j'ai mis un masque. Cachant ma véritable identitée... Je suis partie vendre mes service en échange de la sécurité de mon amie. Le brigand savait qui j'était...Et il préférait m'avoir avec lui que contre lui. Il n'y avait qu'une condition.

Déja la cela commencait à ce corsé, Calembredaine regardait le visage de plus en plus pâle de Gem.

Elle ne devait pas chercher a nuire....A nos projet commun.

Comment expliquer à sa soeur, que des bûcher avait brûler... S'ils tuent pour dieu, alors elle peut tué aussi.... Pourlui mettre des baton dans les roues.

La bataille progressait bien, j'avait rempli mes missions, ne tuant qu'en cas d'extrème nécessité, pour défendre ma carcasse. Après avoir pillé le marché, j'ai été prendre de nouveau ordre. Elle ne la regardait plus sachant le dégout que cela devait lui inspirer.La j'ai appris qu'une amie, avait perit dans un affrontement ... Je ne te donnerai pas son nom, saches juste que cen'était pas Wiatt, et qu'elle était en toute concience, dans notre camps. A cemoment là....Je tuait, tout ce qui était en travers de ma route

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:47

Gem

Tout se dessinait progressivement… des choses étaient cachées, non dites, et elles sortaient au fur à mesure que sa sœur parlait…
Elle vit Calembredaine charger l’âtre du feu avec une rage… que pouvait-elle bien y voir qui lui suscite tant de sentiments épars…

Elle l’écoutait attentivement… sujet qui touchait Gem de près… Béziers…
Un champ de bataille qu’elle avait détesté avec fureur… Père y était… Et toujours cette inquiétude de le savoir en danger… Tellement de doutes en elle… encore la famille… Mais elle y reviendrait plus tard… Juste être attentive aux dires de sa sœur…

Calembredaine avait repris un ton calme et égal… froid comme le vide qui peut des fois vous entourer… Et Gem sentait cette pointe en elle… monter de plus en plus, comme un lame plantée en plein cœur… Le pire montrait son visage… lui qui en était devenu masqué… Pour mieux vous dévisager….


La révélation

Elle resta muette quelques minutes… ces mots qui lui étaient parvenus devaient se mettre en place… en comprendre les implications…
Son sang bouillonna… Elle se leva d’un bond et empoigna sa sœur… cette envie monstrueuse de la secouer, comme si ce diable quitterait ainsi son corps… aussi facilement… ou peut-être juste arriver à se calmer… elle ne savait plus… Tout en devenait désordonné… comme si la vérité avait été empoisonnée par le calice du maléfice… Y trempant ses lèvres assoiffées, aveugle, n’écoutant plus sa conscience…


Tu veux me dire par là que tu étais dans le camp adverse… celles des brigands…
Ceux contre qui Père a été combattre ?...
Une amie me dis tu ?... dans ce camp de monstres ?....
Au point que sa mort te pousse à tuer tout sur ta route ?


Toute la gravité commençait à prendre forme à ses yeux… Amenant bien évidemment d’autres questions, toutes aussi graves, tout aussi importantes…

Père le sait-il ? T’a-t-il vue ?
Je ne sais pas si tu te rends bien compte de tout ce que cela peut entraîner, pour toi, pour les autres… Te rends tu compte des périls que tu fais prendre aux autres, des dangers dans lesquels tu peux nous mettre ?....
J’ai fait mon deuil depuis longtemps à ce qui un jour, pourrait t’arriver… Je m’y suis préparée, même si je le refuse… Mais je dois l’accepter…
Mais même en nous fuyant, pour ne pas nous mettre en danger, pour nous protéger, peut tu arriver à comprendre que tes actes sont indéniablement liés à nos existences… Ou que tu sois… Quoi que tu fasses… Peux tu arriver à le comprendre bon sang !


Elle s’arrêta de la secouer, retombant comme un flanc… dans le fauteuil…
C’était un mélange de peine… de tracas… et de colère qui s’envahissaient en elle, l’emportait si loin… Elle n’aurait plus su la maintenir… Toute cette pression qui la tenaillait depuis si longtemps maintenant…

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:49

Rufuzz

Calembredaine ne dit rien de suite se laissant secouer comme un prunier.Sa tête dodelinantdans des geste secs qui lui causèrent moins letourni qu'une envie de désertion. Elle le savait c'était mérité. En l'entendant prononcer ses mots terribles qui même mis sous le coup de la colère la terrifiait... C'était une route semée d'embuche qu'elle avait pris...Elle le savait. Dangereuse. Pourquoi Diable Azazel n'en avait pas fini une bonne fois pour toute avec elle ... Pourquoi toujours lui refuser cette fin. Posant un regard nerveux, elle se leva, bien décidée à terminé son histoire, avant de répondre à ses questions. Sa réponse, bien que présente dans son esprit, risquerais de sonner dans le vide encore maintenant.

Permet que je termine. Car c'est loin d'être fini
Il y a eu plusieurs batailles, et des visages ravagés dont je garderais probablement le souvenir jusqu'à la fin. Pendant que je prennais du repos et me faisait recoudre ma cuisse, j'ai appris que l'ont avait vu l'étendart de Père porte Sud.... .


Long fut l'instant ou aucune paroles ne sortit de sa bouche, ses yeux partirent dans le flou...Dans cette bataille là justement.

J'me suis démasquée...Je sais qu'avec père, c'était inutile. Mon épée, ma geste...tout...Il l'aurais su. Il se battait avec un démon quand je suis arrivée. Me frayant un passage parmis les soldat à la croix.... L'hérétique que je suis.... Bref. Quand j'ai vu que c'était lui j'ai hurler son nom. Un coup du sort a fait qu'un autre de ses diable me remarque Alors... Nouveau blanc dans ses paroles, ses yeux reflètent un embroglio d'emotion, captivée a nouveau par les flammes de cheminée.Il a failli me tué. Il a retenu son geste...Je ne sais pourquoi. J'était paralysée, je ne me défendait plus. Père a tout vu. Azazel m'a jetée à ses pieds...

Nouvel arrêt. Lourd...ses yeux dans le feu, ne la regardait plus, la fin, elle la prononça pour elle même.

Moi, j'avais peur... Et ce n'est pas de mourir. J'ai entrevu quelques chose.

Cela semblait être trop flou ou trop emmêlé pour être expliqué. Mais un mélange étrange de peur et d'envie s'affichait dans un plis de sabouche, dans un froissement de sourcil. Elle porta sa main a sa gorges.
Père m'a ramassée, et déja, je prennais le poids de mes erreurs. J'en mesurait la conséquence; pour vous...Mais surtout pour lui. Je ne voulais pas qu'il s'affiche a mes côtés, au beau milieu de cadavre de ses frères, que j'avais tué de ma main. J'ai compris qu'il partirait bien vite. J'eusse cru qu'il me renierais, qu'il parlerais de moi au passé, comme si j'étais morte.

....S'arrête pour la regarder.

En verité cher soeur... Il n'y a que cela a faire. M'oublié. Me laissé. Ne plus parler de Calembredaine dans cet ville,ni ailleurs. J'ai encore été des plus égoiste en revenant...Ne voulant pas décevoir ... Voulant vous voir.
Les monstres que tu juges... Il sont comme moi.... Ni plus ni moins. Je suis un de ses perdu de la cour des Miracle. Depuis le débuts. Lla Rufuzz que tu aimais tant est morte avec Dominique.

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:52

Gem

Gem écoutait, comme sa sœur lui demandait la suite de son histoire… enfin pouvait-on encore dire que cela était une histoire… Les évènements se précipitaient et se chevauchaient dans son esprit…
Elle voyait la scène en image de façon si instantanée, qu’elle tremblait en l’écoutant…
Cette violence, cette haine… Toute cette douleur que sa sœur s’infligeait et traversait…
Les mots de Calembredaine furent autant de flèches tirées par le meilleur des archers… Avec comme cible vivante Gem, qui accumulait les blessures de plus en plus difficilement… Et pourtant il fallait tenir jusqu’au bout… Surtout, rien n’aurait de repos, si celui-ci pouvait encore être espéré, tant que la fin ne serait pas définitivement prononcée…


L’affrontement

Ses veines la firent tressaillir… Juste un énervement… Peut-être pour la première fois une haine vis à vis de sa sœur… Sentiment qu’elle ne connaissait pas envers cette personne si chère à son cœur… Les derniers mots furent de loin les plus douloureux… à attendre… à assimiler… à avaler… Comme un mauvais goût, amer, acide, qui vous donne le relent de nausée face à une marée montante, emprisonnant vos entrailles… La douleur était là… La gifle était partie… Le coup reçu…

Tu crois que je ne le sais pas que tu appartiens à cette cours des miracles…
Que ta place est plus là bas que parmis nous…
Je ne suis pas aussi aveugle tu sais… et encore moins bête au point en te regardant de ne pas deviner ce à quoi ton esprit tend…


Je la juge cette cours oui…
Si moi je doit entendre le fait que tu y trouves ta place…
Si moi je dois entendre, cette partie de toi en perpétuel tourment…
Entend à ton tour de ma bouche mon dégoût pour ce lieu…


Elle haussait le ton, sans le vouloir vraiment… mais incapable de se réfréner…
Incapable de se calmer… Les derniers mots prononcés furent les pires… L’oubli…
Gem se tenait dans le fauteuil… sans plus aucune force pour se relever… Les lambeaux de son poids sur les épaules se disloquaient en même temps que la terre sous ses pieds… Au bord d’un précipice… pendue dans le vide… s’accrochant au ravin, en espérant ne pas tomber…


Il faut qu’on t’oublie ?... Tu te veux être maintenant notre conscience ?
Savoir à notre place ce qui serait mieux ?... ou seulement ce qui te soulagerait ?
Parce que tu crois que ce sera si facile… et qu’il suffira qu’on t’oublie pour que nos vies reprennent leur forme ?


Gem reprenait son souffle peu à peu… sentant toutes ces préoccupations la relancer, comme un tic, une manie, qui ne vous lâche plus… Toutes ces angoisses, oubliées quelques instants se relevaient au devant de son cœur, de son esprit…
Là était pour elle ce qu’elle avait plus de mal à concilier… Ses pensées intimes, dont elle ne parlait à personne… Ne pas entendre toujours les mêmes discours


Comment veux tu que je t’oublie… Alors que j’ai Père sous les yeux presque tous les jours… Alors que je passe mon temps à te voler les minutes si précieuses que tu devrais partager avec lui… Toi qui a tellement de choses à rattraper avec lui…
J’ai tout ce que TU devrais avoir…
Sa place à ses côtés… Mon domaine près du sien…
Je suis sa confidente… toute cette complicité que je partage à ta place… Alors que je ne suis rien… Et tu voudrais que je t’oublie… alors que je passe mon temps à te voler tout ce qui est à toi…


Gem avait pour la première fois les larmes qui lui montaient aux yeux…
Sujet douloureux pour elle… elle ne pensait pas l’aborder… Même ces mots Père ne les connaissaient…


Si tu crois que c’est si facile… qu’il suffit de ne plus te voir pour ne plus y penser…
Les racines et les liens sont là ... et rien ne peut les effacer...
Gomme les... et ils te hanteront de toute façon tôt ou tard...
Je les vis et ils me font souffrir des fois... tu veux t'en séparer et t'es pas plus heureuses que moi...
Où est la vérité dans tout celà...


Une abnégation marquait son visage... empreinte de souffrance... de douleur... de tristesse... lassaitude peut-être aussi...

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:53

Rufuzz

Calembredaine était consternée... Sa soeur s'arrachait elle même. Se défaisait, tout ce que Gem construisait doucement le coeur a contre courant, ses efforts nombreux pour se montrer digne de se qu'on attendais d'elle. Lui voler ? Calembredaine secoua la tête. Ses pensées vagues, presque cruelle. Elle eut un petit rire sans joie.

Arrêtes ta foire si tu veux bien. Tu n'es pas responsable de mon malheur. Tout ne tournes pas toujours autour de ton nombril.

A peine dit qu'elle regrettait déja ses mots...elle souffrait et voila qu'elle l'acceuillait avec une méchanceté fort peu habituelle. Mais le coup était rude, et avait bien porté. Elle était resté presque sonnée par ses mots. Elle avait juste voulut qu'elle cesse de s'apitoyé, même si Calembredaine reconnaissait aisément les même travers chez elle, en plus de tout les autres.

Voyant que ses mots avait porté, elle reprit, plus douce, mortifiée par les larmes qui coulait de ses yeux. Elle tournait comme un loup dans sa cage, grondant presque... Un état d'énervement, dû a une situation qui se déteriore, autant qu'à une lune presqu'aguicheuse... Son ton se voulait plus doux, elle ne pu que le rendre moins dur.


Ecoute bien. Je ne peux pas te laisser, comme ca, tout prendre constament sur toi. Tu ne m'a rien volé...tu as mérité. Cette famille tu la mérites plus que je ne l'ai jamais fait. Et je t'aime aussi de prendre soins de Père. ...T'es furieuse ? mets moi un pain, au moins ca te défouleras et je suis pas à ca près. Mais ce n'est pas la le vrai problème et tu le sais. Vous ne règlerai pas tout mes problèmes... Vous n'effacerai pas le passé !!!!... Bon Sang de B£££££ Et je ne veux pas que vous ayez physiquement ou moralement, voir judiciairement a en souffrir. C'est une histoire entre moi.... Et moi même.

ses va et viens dans le salons devenait de plus en plus insupportable, rouge et agitée.... Ses cheveux suivait le rythme, Diablesse en sa demeure, devant les flammes de la cheminée.

Je ne brise aucun liens. On ne brisera jamais ce que je porte en mon coeur. Même si certain le soupsonne sec comme dela pierre. Et même si je ne comprend pas pourquoi vous vous acharné a m'aimé... Je vous le rends bien.... Le problème...C'est que tout le monde le sait.... J'veux pas un deuxième Gris qui dans son empressement a avoir ma peau, vous prendrais vous pour me voir souffrir! Tu piges CA???

Elle ponctua sa derniere phrase par un BANG sur la table basse, qui firent voler les biscuit hors du plateau.

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:54

Gem

L’instant était fragile… Paralysant… Les plaies des blessures qu’elle s’infligeait à écouter sa sœur, restaient là ouvertes… En apesanteur face au prochain coup qu’elle lui affligerait… Sa sœur ou elle-même… elle ne savait même plus laquelle en devenait encore plus destructrice
N’avait-elle pas cherché tout ça… Ne l’avait-elle pas voulu au fond…
Sentir le poids du fardeau trop lourd à porter demanderait des sacrifices… elle en payerait le prix ce soir…

Les dernières paroles… Toujours ces dernières paroles… dites avec plus de calme par Calembredaine en étaient à chaque fois plus dures… Deuxième gifle de plein fouet…
Celle qui vous réveille… vous secoue en un éclair…


Elle se leva et se dressa devant elle… Affrontement subis… en attente…
Il fallait l’arrêter de tourner en rond… Cette manière de se s’en sortir à chaque fois en… tournant en rond… Cela l’agaçait… Sa colère se fut plus rude encore…


Oh arrête avec ton couplet… Tu va nous le sortir encore longtemps comme çà…
Si tu ne nous as pas demandé de nous tracasser pour toi… arrête de vouloir aussi nous protéger à tout bout de champs… Parce que nous non plus on ne t’a rien demandé…


Tu te dis être la haine, le mal, la souffrance… Que tu ne nous apporteras que des malheurs… couplet éternel de ton ambivalence… Et maintenant tu cherches quoi au juste… Te faire passer pour notre ange gardien… Te fous pas trop de ma tronche tout de même…

Elle se rapprochait d’elle de plus en plus… au fil de ces mots… au fil de sa rage…
Leurs visages étaient l’un en face de l’autre… Gem forçant sa sœur à ne pas quitter son regard…


Tu veux partir… Pour qu’on t’oublie ? Et non pour ton seul plaisir?... Pas de problème…

Gem se jeta sur la porte, tournant la clé d’un coup bref…
Puis se retourna toujours dans le même élan… et fixa sa sœur… la dernière fois peut-être… Se tenant sur le fil fragile de cette cassure qui pointait le bout de son nez… évitable ?... Inévitable ?... Qui peut prétendre savoir la vérité…


Va s’y je t’en prie… Cours sans te retourner avec visiblement le cœur soulagé… Je ne te retiendrais pas… Sache juste une chose… La dernière…
Si tu comptes partir et ne jamais revenir... Puisque tu sembles y tenir... Et si Père doit payer le prix de perdre sa fille… Son sang… Sa chair…
A partir de ce moment je ne serais plus sa fille non plus… Je ne payerais pas pour ma part ce prix là…
Et crois moi...C'est pas par faiblesse de pleurer ta souffrance... C'est juste par égoïsme cette fois de ne penser qu'aux miennes...


Gem tendait son bras vers la porte… comme usée par les mots… silencieuse…

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gem

avatar

Nombre de messages : 157
Localisation : Valence
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   Jeu 22 Mar - 23:54

Rufuzz

Les yeux dans les yeux, les regards se battaient. Leurs amours en gardes, aiguisés comme des épées. Leurs nerfs en pelotes. Le vert dans le bleu, .... Leur acharnement, n'étais pas du a une quelconque envie d'avoir raison. Ce n'était pas non plus prendre le dessus. Elles se hurlaient leurs liens a la figure.

Déchirure.


Non. Je n'ai aucune propension à cela. Tu veux abandonné père ? Penses tu que MOI Je vais te pousser à rester si tu n'as pas ENVIE de le faire ? PAS QUESTIONS CA TU ME LE FOUTRA PAS SUR LE DOS.

Elle pris sa respiration, la regardant maintenir la porte ouverte sa main serrée sur la poignée comme pour la brisé dans sa main. Figée tel une statue de sel, et curieusement plus vivante que jamais dans cette tourmente....
J'vous aimes trop, père et toi, pour vous inflligez ce genre de mensonge. J'te demande pas de veuillés sur eux. J'te supplies pas de les aimer. je te demande pas de prendre Ma place. TU as la tienne...Il serait temps toi aussi que tu t'en rende compte.

Elle fixe la porte. Elle sais qu'elle ne reverra plus les siens. Plus dans cette vie. Elle a peur...Elle a froid. Mais... Elle sais qu'elle n''a plus le choix a présent.

Décision.

Tu ES ma soeur. Y a rien a faire, je t'aime.

Sur ses dernière paroles pleine de mélancolie, elle parti. Raide comme un piquet et les jambes flageolantes... Ses yeux fixaient sa direction. Ses pieds la mèneraient.... Un pas devant l'autre, gagnant en vitesse....

Son souffle était rauque...les larmes inondairent son visage... La pluie, le vent...A contre courant.... Ses cheveux la giflaient, comme autant de fouet vicieux. Mais elle ne le sentait plus. Certaine chose ne se rattrape pas. Le temps en est une. Elle court pourtant... Matraquant le sol de son pas. Mais de chaque marche, ou course...Seul le premier coûte. Et celui la lui avait couté sa famille
.

MmmmmmAAAAROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOWWW

Cri qui tue la nuit... Calembredaine cherche son destin.

_________________
Si la senualité devait être ivresse... Je m'y noyerais sous toutes formes de maladresse... Rien que pour en séduire sa finesse... et de cette diplomatie en faire mon adresse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début de la complainte de Gem vis à vis de Ruff
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Complaintes et chansons populaires
» La complainte des cordons !
» La complainte de la ménagère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Belle au Bois :: En son sein... :: Livre ouvert sur ma vie...-
Sauter vers: